dessins/peintures/photos / "Peintures"

“Mes expositions de peinture sont une errance explorant les techniques les plus diverses pour figurer le corps. J’ai une aversion naturelle pour la figuration classique mais, par esprit de contradiction, pour voir ce qui se passerait, j’en ai fait une base de départ, affrontant le réalisme jusqu’au kitsch, jusqu’au vrai mauvais goût. Le résultat c’est le dégoût, la destruction, la défiguration. Le besoin d’un retour au primitif. J’ai usé, pour ces expériences figuratives, de nombreux medias : peinture, dessin, objets, textes, photos, collages. J’ai fini par y mettre des éléments corporels prélevés sur moi : sang, sperme, cheveux, etc. Ce mode ultime de figuration individuelle, cette forme radicale d’autoportrait, m’a amené à la solitude. Plus personne ne vous rend visite lorsque votre sang recouvre le sol et les murs de l’atelier. En plus les œuvres produites sont invendables. A mon niveau, j’en ai conclu que l’art figurant l’individu, le corps, le portrait, avait fait son temps, qu’on entrait dans une époque où ce qui importait c’était ce qui nous lie aux autres, pas ce qui est en nous. Dans une société de communication il fallait figurer l’individu pris dans des réseaux. J’ai ainsi commencé, au début des années 1990, la série ”Portraits x 1000”.



    Mentions légales